[PS4] Notre avis sur Lapis X Labyrinth

Avant toute chose, merci à LaGeekRoom de m’avoir permis de tester ce jeu (le test est disponible sur leur site!).

Avec des titres tels que les Disgaea, Ys VIII, Danganronpa ou encore The Witch And The Hundred Knights, NIS n’en est pas à son coup d’essai en termes de jeux vidéo et nous propose ici son nouveau titre intitulé Lapis X Labyrinth qui est un RPG axé action en plan 2D avec vue latérale qui demandera u joueur de traverse moultes donjons à la recherche de loot, cash et du boss qu’il faudra bien entendu terrasser. Derrière son aspect Kawai, que vaut la version PS4 de Lapis X Labyrinth ? La réponse ici.

Face à une crise financière, le village cherche des aventuriers pour blinder les caisses et c’est là que nous allons entrer en jeu : notre groupe d’aventurier devra ramener des trésors et du cash en ville ! L’histoire ne pose pas grand-chose en termes de narration mais justifie le gameplay et le but du jeu. Avec une ambiance axée second degré, et une DA qui rappelle clairement Disgaea en termes de charadesign en jeu, le titre saura séduire les joueurs avides d’originalité.

Tout passera par la case création en premier lieu : il nous sera proposé de créer notre équipe parmi 8 huit classes disponibles. Dès le début du jeu, nous aurons la possibilité de créer un personnage par classe allant des classiques chevaliers, mages à a maid (si si, je vous jure, typiquement japonais n’est-ce pas ?) ou nécromancien. Nous aurons la possibilité de customiser un peu nos personnages via des couleurs alternatives, des coupes de cheveux / couvre-chef annexe ou encore le choix de la voie.  Notre équipe sera composé de 4 de ces combattants selon nos choix et nos envies., composition changeable d’une mission à l’autre bien entendu (mais pas en pleine mission).

Mais comment contrôler 4 personnages avec une seule manette ? C’est tout simple, ils s’empileront les uns sur les autres, surmonté d’un coffre qui nous accompagnera en permanence pour gober tout ce que nous allons looter. Le personnage du bas de la pile sera le leader et une indication nous dira quel personnage sera le suivant, car d’une simple pression sur la gâchette L1, le personnage actif change ! Chaque classe disposant de caractéristique, attaque et barre de vie propre, à nous de nous adapter selon l’ennemi (enfin l’ennemi…les ennemis) rencontrés ! Chacune de ces classes disposent d’atout bien à elle, et de faiblesses bien entendu, au joueur donc de tester de mission en mission afin de trouver des combinaisons de quatuors qui lui plaise.

Une fois notre équipe constituée, c’est parti pour l’aventure où tout va se décider depuis le village, sorte de hub centrale. C’est donc ici que nous allons recruter nos membres, constituer notre équipe, attribuer les équipements, vendre / acheter du loot mais aussi récupérer nos missions.

Un petit combo où le leader est supporté par les compagnons

Bien entendu, chaque mission aura un but similaire : traverser le donjon en question, les différents étages afin de trouver le boss et le mettre KO. En route, il nous faudra scorer un max afin de récupérer de l’or, des trésors et équipements. Entre chaque floor d’une mission, nous verrons notre score et le nombre de coffre récupérés en route. Sur le papier, sans plus d’infos, on pourrait se dire que tout roule et que cela pourrait être easy sauf que, tout le jeu est sujet à un chronomètre ! Nous ne disposons que de 5mn et pas une seconde plus pour finir chaque palier, chaque floor ! Au début du jeu, ça passe crème mais plus nous avançons et plus les chronos peuvent se montrer ric rac car ces donjons en 2D se montreront de plus en plus grands, et sinueux ! Il n’est pas rare que le joueur se loupe, et tourne en rond et voir le chronomètre afficher un 0 est souvent synonyme de mort. Un fantôme qui doit faire pas loin de 50% de l’écran apparait et nous traquera en notant qu’il nous one shot ! En début de jeu, on prend donc le temps de récupérer un max de coffre, de fritter tout ce qui bouge, par la suite on essaiera de trouver un bon compromis entre l’assurance du chrono et le loot.

Nous voici donc à la commande de notre « montagne » de combattant à déambuler dans ces donjons. Le gameplay et la prise en main sont plutôt simples à prendre en main, pour donner des affrontements dynamiques, et bourrins via des combos assez sympa d’une simple touche (qui va appeler un des autres combattants, à des combos qui défoncent tout ce qui vie à l’écran via la touche R1 (une barre qui se chargera à chaque fois que le joueur cause des dégâts).  Chaque personnage dispose donc de sa barre de vie et un personnage meurt ne sera pas ressusciter en pleine mission, gare donc à la vie du personnage actif ! Il arrivera également qu’un personnage soit sonné et tombe de notre « pile » de combat, il faudra donc faire attention à bien le récupérer en lui « marchant » dessus. Si la totalité de nos personnages sont KO, nous contrôlerons le coffre pour aller vite retourner réveiller un personnage assommé mais bien entendu ce coffre est faible et sans défense donc autant dire, à moins d’un coup de bol, c’est mort !

Et un membre assommé, un !

Pour scorer, il suffira donc de finir un floor rapidement, ramasser les coffres cachés dans les niveaux, et tuer des ennemis. Nous aurons une stat à gérer : le treasure score ! Chaque coup, chaque combo fera monter cette stat et plus celle-ci sera haute et plus nous accumulerons de points / argent ! Bien entendu, si un ennemi nous touche, notre treasure score retombe à zéro ! Il est donc important de réussir à monter cette stat au plus haut, et se faire toucher le moins possible. Une autre « barre » se chargera au fur et à mesure de notre avancée : la barre de fièvre. Dès que cette ressource atteint un seuil, le mode Fever se déclenchera tout seul et là, c’est jackpot : chaque ennemi, chaque bloc du décor touché génèrera un max de pognon en plus de nous rendre invincible les quelques secondes que va durer ce mode ! Pour peu qu’on soit en pleine mêlée de folie, entourée de bloc destructibles, l’écran deviendra limite illisible à voir du loot et des ennemis voler dans tous les sens !

Quel bordel des fois en mode Fever

Au-delà de son aspect Kawai, un gameplay profond existe donc bien : tuer, en quantité, vite, sans se faire toucher pour accumuler un max de cash et trouver rapidement la sortie ! Le rush bête et méchant dans le tas ne donnera donc jamais de résultat positif. Bien sûr, nous arriverons à finaliser les donjons, mais niveau scoring (qui fait partie intégrante du jeu) nous jouerons le bas du tableau et ce n’est clairement pas facile hors Fever et combo sur R1 de monter haut le treasure score !

A la fin de chaque mission, nous disposerons donc d’un écran indiquant notre scoring entre autres, et de notre ranking. Plus ces données seront hautes et plus nous gagnerons de clés permettant d’ouvrir encore des coffres à loot au passage

Pour faire face à cela, notre équipe peut être améliorée de diverses façons à commencer par le loot des armures, armes et accessoires justement. Chaque item possède des stats à part, et surtout un cout. Au départ, le budget global de l’équipe est de 20 points, améliorables par la suite. A nous donc de gérer l’équipement de notre équipe avec ce budget. ! Le point positif : les stats HP, attaque etc., sont communes pour notre équipe. Il sera également possible d’améliorer notre pool de combattants via des consommables, ou autre enchantements et accessoires à looter / acheter. Il est important, en plus d’adapter nos personnages, de tenir à jour notre équipement selon les donjons que nous attaquons. Dans le 2eme biomes par exemple, nous faisons face à pas mal de bêtes ou insectes. Des enchantements d’armes sur ces types d’ennemis seront donc un apport bénéfique. Le nombre de combinaisons possibles est réellement impressionnant.

Ça sent le combo dévastateur via R1, cumulé au mode Fever !

En termes de contenu, le jeu propose plus de 200 armes à trouver, dans les 5-600 items à looter au total, et plus de 100 ennemis différents que nous rencontrons dans une multitude d’environnement. Il faudra quelques dizaines d’heures en ligne droite pour voir la fin du contenu en notant que le titre propose un rejouabilité énorme du fait de l’aspect scoring bien ancré.

Niveau technique, et du fait de son rendu non complexe, nous obtenons un résultat sympathique à l’œil, fluide, et avec une DA toute mignonne. Le jeu contient une piste audio unique, en japonais et est intégralement sous-titré en anglais. L’absence de français n’est pas réellement pénalisant du fait de l’absence de vraie histoire ou de peu de texte à lire mais côté équipement, les non anglophones pourraient passer à côté de quelques infos. La bande son colle bien à la DA, bien que manquant un poil de variété au sein de chaque niveau de quête (monde).

Lapis X Labyrinth, une surprise agréable cachant bien son jeu !

Le jeu, visuellement attrayant, propose donc une expérience originale, dynamique, qui peut se consommer aussi bien à petite qu’à grande dose. Sous ses aspects kawaï tout mignon se cache en réalité un gameplay atypique et profond :  facile à prendre en main mais dont la réelle maitrise pour taper du high scoring ne viendra qu’avec la pratique, le tout saupoudré d’une difficulté bien dosée qui monte crescendo.

Avec un contenu non négligeable, du loot en veux-tu en voilà, un bestiaire important et plutôt bien foutue, Lapis X Labyrinth sort des sentiers battus pour proposer quelque chose de frais et en ces temps, c’est plutôt un bien (cela change de la pléthore d’open world depuis un moment). Certes, le style ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais NIS a le mérite de proposer ce titre qui sera dispo dans quelques jours à prix cool. Je ne pourrais que vous suggérer de vous y intéresser (il suffit de regarder quelques gameplay au pire avant de sauter le pas) et pourquoi pas sauter le pas.

A titre d’info personnelle, c’est clairement le genre de jeu que je trouve super adapté à la Switch et je suis curieux de voir le jeu tourner sur la console de Big-N !

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s