[GAMESCOM 2019] Partons pour une opération spéciale dans Ghost Recon Breakpoint

Chaque année, Ubi nous propose un autre TPS jouable en coop par groupe de 4, cette année il s’agissait donc de Ghost Recon Breakpoint ! Accompagnés par une personne de chez Ubisoft qui nous brief sur le vocal et nous supervise à côté, Yannick et moi (avec deux autres joueurs) avons pu nous faire une mission d’infiltration sur le nouveau Tom Clancy et clairement cet opus semble bien au-dessus de Wildlands et c’est tant mieux.


Techniquement et visuellement, tout roulait sur nos machines. Le jeu était beau, fluide, stable !

Manette en main, nous avions chacun un agent doté d’un équipement différent. Pour ma part, je disposais d’un fusil auto midrange avec lunette x2-x4 et une longue portée. Un autre joueur disposait d’arme de combat rapproché, un autre avait des équipements tactiques basés sur la reconnaissance et éclaireur par exemple.

Notre mission consistait ici à infiltrer une villa tenue par l’ennemie, approcher une cible, détruire trois mallettes sur place et ensuite évacuer la cible. Le début de partie se passait bien, nous étions tous les 4 en mode discret, furtivité manque de bol, pistolguyz (Yannick) en a décidé autrement et est aller bien trop près du camp ! Alarmes retentissantes, appel de renfort, blindé qui nous prend d’assaut et là les premières morts arrivent !

Ce point-là nous amène directement à l’aspect survie : une fois réanimé par un coéquipier, nous ne sommes clairement pas tirés d’affaire. Il vous faudra appliquer rapidement un bandage pour arrêter l’hémorragie sous peine de crever rapidement et bêtement (surtout que, entre-temps, impossible de courir, on se traine la patte etc) avant de remonter votre barre de vie via une seringue médicale. Une mauvaise chute ? Idem ! Et les ennemis ont la gâchette facile et visaient plutôt bien les bougres. Il est donc réellement préférable de la jouer discret.

Au fur et à mesure de notre avancée, les munitions commençaient à baisser, les kits de survie aussi, et là est apparu une troupe ennemie d’élite (ceux avec le skin genre Ghost). Le final commençait donc à se tendre un peu mais avec une bonne coordination la mission fut un succès !

J’ai trouvé notre session très intéressante, la difficulté bien dosée et ce synopsis de mode survie intégré au jeu assez intéressant. Bien entendu, il faudra voir sur la version finale ce qu’il en ressort, notamment en termes de contenu (aussi bien niveau qualité, quantité et diversité), mais ce Breakpoint semble se positionner comme bon successeur à Wildlands (voyez cela un peu comme Assassin’s Creed Origins qui a lancé une transformation, et Odyssey qui a planté le clou). En jouant avec l’IA, cela risque de perdre un peu en intérêt bien entendu comme le précédent opus, mais dès lors que nous jouerons en team, cela va envoyer du lourd.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s