[Test +] Frostpunk fait son retour sur console

Le jeu de gestion de 11 Bit Studios, Frostpunk, débarque cette semaine sur console après être sorti sur PC le 24 Avril 2018. Pourquoi ne pas avoir indiqué la plateforme du test et avoir mis « Test + » ? Nous avions déjà retourné le jeu sur sa version Steam l’an passé, et nous avons pu mettre la main sur les deux versions consoles, PS4 et Xbox One, afin de vous proposer un avis des plus complets qui couvrira donc l’intégralité des supports sur lequel le titre tourne ! Ce n’est pas beau tout ça ?

Résultat de recherche d'images pour "frostpunk"
Une bien jolie ville, mais où l’espoir chute et règne le mécontentement


Le titre nous placera dans un XIXe siècle alternatif dans un univers post-apocalyptique où une nouvelle ère glaciaire s’est abattu sur le monde qui tuera des milliards de personnes. L’Angleterre construisit donc plusieurs générateurs dans le grand nord, loin de tout. Vous allez prendre la direction d’un groupe de survivants qui arrive proche d’un de ces générateurs. Vous l’aurez compris, votre but premier sera de faire survivre votre groupe !

Le générateur est éteint et vous ne disposez que de très peu de ressources. Il faudra donc assigner des tâches à vos habitants composés d’ouvriers, ingénieurs et enfants (ces derniers ne pouvant pas, pour le moment tout du moins, travailler) : récolter du charbon sera la priorité pour rallumer ce générateur ! La « chaleur » étant de retour sur un périmètre limité (en sphère autours de ce générateur), il va falloir positionner des habitats pour que vos habitants ne meurent pas de froid et ai un abri pour se reposer en dehors des heures de travail car oui, les ouvriers cessent de travailler à 18h et reprennent à 08h. Direction la récolte du bois, en parallèle du charbon. Le jeu à peine commencer que vous vous apercevez rapidement qu’il ne sera fait aucun cadeau. Vous disposez de deux indicateurs pour votre population : le mécontentement et l’espoir.

Image associée
Le générateur tourne chef !


Vous avez deviné ? Il faudra éradiquer / limiter le mécontentement et donner un maximum d’espoir à votre peuple. Selon la difficulté choisie au moment de lancer la partie (4 paliers), le game over peut arriver bien rapidement en cas de mécontentement élevé. Il existera une possibilité de custom la difficulté sur plusieurs facteurs, afin de vous proposer une expérience sur mesure, un bon point pour le joueur.

Plus votre partie avance et plus vous aurez de doléances du peuple, vous laissant un choix à faire à chaque fois : « je m’en bas les steaks », « je ferais au mieux », « vous aurez tous ce que vous demandez ». Attention, encore une fois, à la décision prise, qui ajoutera un nouvel objectif visible en bas à gauche de l’écran avec un certain temps alloué pour remplir l’objectif. La réussite d’un « vous aurez tous accès à xx » donnera une bonne dose d’espoir mais aura souvent un impact sur le reste : vous avez délaissé une autre mission, vos ressources (maigres qui plus est) en ont pris un coup etc.

Vous aurez également accès à un livre de loi pour en promulguer une nouvelle à intervalle régulier. Bien sur ces lois auront un impact sur mécontentement / espoir, les constructions disponibles et ainsi de suite. C’est par ce biais que vous pourrez autoriser le travail des enfants (plus de main d’oeuvre mais perte d’espoir), allonger les journées de travail, couper les soupes au silure de bois pour faire plus de ration avec moins de matière première, rationner ou nourrir plus les enfants qui travaillent etc… Chacune de vos actions peut être à double tranchant et agira plus ou moins sur chacune des barres de sentiment de votre peuple. Par la suite, vous aurez également le choix à faire de partir sur un régime autoritaire ou basé sur la foi. A vous de voir ce qui vous correspond le mieux. Pas un choix est meilleur que l’autre, c’est vous qui déciderez de vous faciliter l’arrivée au end game à coup de main de fer, quitte à se mettre une pression sur le dos ou d’y aller en douceur avec le temps qu’il faudra.

Résultat de recherche d'images pour "frostpunk"
Vous devez prendre une décision pour cet enfant.


Bien sûr plus votre ville va grandir, et plus il faudra aussi diffuser les sources de chaleurs en ville. Plus votre ville va grandir, plus vous aurez besoin de ressource aussi bien matériel qu’en personnel. N’oubliez pas d’affecter vos employés à vos bâtiments comme la cabane de chasseur, les cuisines, les postes médicaux etc. Et attention, la pénurie de main d’oeuvre arrive aussi vite, votre populace disparaissant plus vite qu’elle ne se repeuple.

Assez rapidement, nous débloquerons les avancées technologiques permettant d’améliorer les structures / métiers existants ou de débloquer de nouvelles structures comme des extracteurs hydrauliques, des serres chauffées etc. Mais pas mal de ces nouvelles bâtisses auront besoin d’une ressource non constructible par votre colonie : le noyau de ressource ! Et c’est là qu’interviennent vos éclaireurs. Vous disposerez d’un (puis plusieurs, selon vos choix) groupe que vous pourrez envoyer en exploration sur la carte. Primordiale pour l’évolution de votre cité, ces noyaux demanderont une bonne partie de votre attention.

Bien entendu, plus l’exploration sera lointaine, plus il faudra du temps à vos colons de faire les trajets. A l’arrivée à destination, vous aurez encore des choix à faire comme « prendre les ressources / aider une personne », qui auront des résultats finaux souvent différents. Après s’offre le choix de revenir à votre ville ramener le butin, ou de continuer la route pour essayer d’en avoir encore plus. Bien entendu, ce second choix comporte encore des risques à prendre en compte qui pourra passer du « bon on a perdu un peu de ressource » à un « mais bordel, c’est quoi ce merdier ? ». Le jeu se montrera généreux si vous surmontez ces défis.

Résultat de recherche d'images pour "frostpunk"
Il faut prévoir des chemins et allées pour rejoindre nos constructions


Le joueur est donc vite pris dans une boucle à mener sur plusieurs fronts « récolte – production » / « survit » / « contenter le peuple » / « exploration pour les noyaux » où le moindre faux pas peut nous coller dans une merde noire. Aucun de vos choix ne sera moralement meilleur que l’autre : améliorer les chances de survies globale, mais à quel coût ? Frostpunk nous confrontera souvent à ce genre de dilemme, ce qui créé souvent des mini tensions (positives) en se demandant « où est le juste milieu entre la survie de mon groupe, l’espoir que je peux leur donner, mais il faut tout de même avancer ».

En plus de ce premier scénario qui sert de campagne, le titre vous en proposera quelques autres à côtés qui vous proposeront de relever des défis bien corsés. Nous ne vous spoilerons rien, à vous de découvrir les tenants et aboutissants de ces scénarios, mais sachez que le gameplay ne change en rien mais votre façon d’appréhender les choses sera grandement bouleversée ici.

Image associée
-La discipline ou la foi, deux choix, deux chemins


Que dire de la DA ? L’atmosphère glaçante que dégage le titre est de bonne facture et ce en tout point. Les animations sont bonnes, nous voyons des tranchés dans la neige se former au passage de nos habitants à pied, les toitures et habitations se recouvrir d’un manteau blanc épais lors des tempêtes etc. Le rendu global est au top, et ce même sur console standard où le titre s’en sort de manière tout à fait honorable avec un visuel précis et riche en terme de jeux d’éclairage notamment, une bonne surprise donc : 11 Bit Studios a pondu un titre tournant bien et partout. Bien sûr, une grosse config PC proposera un rendu un cran au-dessus, mais comparons ce qui est comparable !

Le style steampunk se marie à la perfection avec la période que traverse le monde de Frostpunk, accompagnée d’une partie sonore au poil. Les musiques varient selon l’ambiance générale que votre ville traverse, pour s’accommoder à toutes les situations. Tout est réellement fait pour proposer une expérience immersive. A noter que le jeu est intégralement en langue FR, au niveau des textes, menus etc.

L’interface déjà très simple à prendre en main et efficace sur PC est transcrite sur console de manière à ce que le jeu à la manette ne pose aucun souci. On ouvre les menus via boutons / gâchettes, on s’y ballade sur des menus circulaires au joystick où certaines options seront encore une fois disponibles via une pression d’un simple bouton. Tout est accessible rapidement et facilement. C’est encore un bon point pour le studio derrière Frostpunk.

Image associée
Le rendu et la DA sont vraiment au top


MON AVIS : un jeu qualité pour un portage de très bonne facture !

Joueur fan de jeu de gestion, Frostpunk est clairement dans le haut du panier, avec un jeu exigeant mais juste, jamais punitif injustement. Chaque décision doit être prise consciemment, avec une morale toujours questionnée : la survie avant tout, le bien-être du peuple ?
L’interface est aux petits oignons que cela soit sur PC ou console, tout comme le côté technique où cela roule quel que soit le support. La DA démonte, l’atmosphère et l’ambiance en jeu ont eu le droit à un traitement de qualité.

Au final, ce jeu s’approche de la « perfection » du genre, mais il faut avoir conscience d’un petit point tout de même : la rejouabilité est assez limitée.

Résultat de recherche d'images pour "frostpunk"
l’espoir renaît


En effet, sur les 3 scénarios proposés, vous allez découvrir les choses sur vos premières games, mais sur les suivantes, vous allez vraiment anticipé un max laissant moins de places au doute où aux « surprises ». Il n’y a pas de mode « sandbox » sans fin à proprement parler, avec une grosse part d’aléatoire, comme nous pouvons le voir dans d’autres titres. Une fois que vous aurez identifié les chemins les plus salvateurs, vous risquez de ne plus vous en séparez ce qui aura pour effet que vos games se ressembleront assez. Pour la majorité de joueur, cela n’aura aucun impact, ils finiront le jeu et basta mais pour les avides de city builder, de gestion, aimant se mettre à rude épreuve, c’est un point qui peut quelque peu fâcher.

Pour un jeu à 30 balles, qui demandent une 15aine d’heure à voir le bout, le titre de 11 Bit Studio reste une petite pépite pour moi. Frostpunk est une très bonne surprise qui fait l’objet ici d’un portage console de qualité (c’est clairement l’essentiel) que je conseille fortement pour (re)découvrir les jeux de gestion, comme déjà dit assez exigeant mais qui sera juste où votre morale sera mise à contribution pour faire survivre votre peuple !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s