[Avis PS4] Children Of Morta, une recette originale ?

Développé par Dead Mages et édité par 11 Bit Studios, Children Of Morta est un jeu puisant son inspiration dans plusieurs genres. Sur une base de hack’n’slash saupoudré d’éléments Rogue Like avec une couche RPG, le titre nous présente un univers rongé par la corruption où la famille Bergson œuvrera pour sauver ce monde. Après avoir vu tourné la version PC il y a quelques temps, j’ai pu me procurer une version console (PS4 ici) afin de vous donner mon propre ressenti.


Le titre nous enverra de suite dans la demeure de la famille Bergson, sorte de gardiens, dernier rempart face à cette corruption grandissante qui tue toute forme de vie. Nous passerons beaucoup de temps dans cette maison entre chaque mission, chaque donjon ou du moins chaque try. Il nous y sera compter des éléments scénaristiques et cette maison servira aussi de « hub » avec les ateliers d’améliorations ou la bibliothèque (sorte de glossaire en jeu). Nous y voyons un réel contraste entre cette maison et les environnements où nous serons pendant nos sessions « donjon », avec une pointe d’humanité subsistant dans ce monde noir et chaotique.

L’ambiance visuelle et la patte graphique atypique donne une DA réellement puissante. Le style est vraiment joli, avec une belle fluidité et quelques effets de lumière (notamment dans la maison) du plus bel effet. Cela ne plaira peur être pas à tout le monde mais personnellement j’ai adhéré totalement. L’histoire en elle-même, sombre, se laissera parcourir et donnera envie de voir la suite.


Nous commencerons l’aventure avec le père, puis sa fille avant de finir avec sept personnages différents disponibles. Chacun possédera son charme via une classe différente, un gameplay et des talents différents. Vous ramasserez en donjon de l’or qui servira à booster vos personnages depuis l’échoppe de l’oncle (ces améliorations impactent la famille entière). Vous gagnerez aussi de l’expérience qui permettra de débloquer des capacités propres à un membre de la famille. Par pallier, vous gagnerez un boost passif pour la famille entière.

Le jeu se prend aisément en main en proposant un gameplay simple mais efficace : joystick gauche pour bouger, le droit pour l’attaque de base (comme carré). Rapidement on débloque une capacité puis une autre etc. Nous trouvons des items donnant un booster le temps du run aléatoirement : les ennemis sont empoisonnés quand ils vous touchent, une capacité sur R1 qui ajoute quelques secondes une zone de dégâts électriques etc.


La chose drôle et intéressante : la génération des donjons est procédurale, les bonus trouvés sont tout autant aléatoires ! Et autant le dire de suite, on clean pas un donjon dans CoM comme on le fait dans un Diablo ou autre H&S. Ici, on meurt un peu plus et on rush moins comme des bourrins. Alors attention ce n’est pas une difficulté insurmontable, loin de là, mais cela demandera un peu de persévérance. Nous tomberons sur des événements annexes, lors de nos pérégrinations, qui auront pour effet de débloquer un marchand par exemple (qui apparaîtra du coup juste avant le boss lors des prochains runs).

Entre chaque try, une petit cut scène apparaît, on débloque un élément de l’histoire, on améliore nos personnages, et on y retourne ! Même donjon sur le papier mais le run sera totalement différent. La seule donnée persistante : le boss en fin de donjon. Le côté Rogue Like s’intègre donc parfaitement à la formule. Dommage que les environnements et le bestiaire n’aient pas été un peu plus travaillé pour proposer quelque chose de plus varié.


Comme noté plus haut, nous jouerons 7 membres de la famille, allant du gros corps à corps à l’épée et bouclier à la magicienne feu qu’il vous sera demandé de choisir en entrant dans le donjon. Bien que chaque personnage soit sympa à jouer et propose un gameplay différent et efficace, les distants semblent plus puissants notamment cette magicienne qui simplifie pas mal le titre. Cela reste un jeu solo non compétitif donc ce n’est pas la mort mais un petit équilibrage pour mettre au même niveau le ratio « fun / puissance » aurait été un petit plus.



MON AVIS : UN TITRE QUI NE PAYE PAS DE MINE.

Le contraste entre le côté humain de cette famille et leur maison, et du monde corrompu créé quelque chose d’efficace. On a envie de voir ce qui va arriver aux Bergson, et chacun des membres de la famille proposera un gameplay intéressant. Le jeu n’est pas simple mais il ne fera pas rager ou ne frustrera pas le joueur. Il m’a fallu un peu plus de 16h pour en voir le bout, mais du fait de sa génération aléatoire des niveaux, le joueur peut facilement prolonger son plaisir via une rejouabilité

Bien sûr cela manque un peu de diversité niveau bestiaire ou côté environnement des donjons mais le plus important dans un jeu et d’y prendre plaisir et de s’amuser et c’est clairement le cas ici. Entre l’ambiance soignée et une DA de qualité, couplée à un bon gameplay de base H&S teinté de Rogue Like, la recette prend bien manette en main et on y revient sans problème !

Je ne m’attendais vraiment à rien, je ne regrette pas du tout de m’être penché sur le test de ce titre que je vous conseille, surtout quand on le voit à moins de 30 balles en boite (prix conseillé 29.99, et trouvable à 24.99€ par ci par là).

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s