Baldur’s Gate Enhanced Edition 1 & 2 : que vaut LE rpg aujourd’hui sur console ?

Gh0stCrawl3r


Plusieurs compilations des C-RPG phares de l’or d’or des jeux de rôles, et inspirés de Dungeons & Dragons, débarquent sur console et nous avons pu mettre nos mains sur l’une d’entre elles : celle regroupant les Enhanced Editions (EE) de Baldur’s Gate 1 et 2, BG pour les intimes. Après l’annonce du 3eme opus lors de la Stadia Connect avant l’E3, le timing était donc parfait pour faire patienter les afficionados.
Ce sont plusieurs dizaines d’heures de jeux qui ont ravis les joueurs PC sur cette licence qui figure parmi les mastodontes du genre. Qu’en-est-il 20 ans après la sortie du premier épisode ?


Aujourd’hui, nous n’allons pas vous proposer un test en profondeur des jeux de manières habituelles, nous allons plutôt nous pencher sur le contenu que cette compile propose, la qualité du portage, comment se positionne le jeu aujourd’hui par rapport à la concurrence actuelle, son positionnent tarifaire etc. Pour ceux voulant un avis détaillé sur le jeu, je vous invite donc à faire un petit coup de Google pour trouver votre bonheur, des tests de BG ce n’est pas ce qui manque surtout que vous verrez qu’ils seront toujours d’actualité.


Il est bon de se rappeler un peu l’historique de ces EE qui composent la base de notre compilation : la première parue en 2012, et la seconde un an après, regroupant l’intégralité du contenu disponible au moment de leur sortie (le dernier contenu date de 2016, soit 18 ans après la sortie originale du jeu en 98).

Overhaul n’eut guère d’occasion de retoucher le contenu existant, mais pouvaient en ajouter du nouveau : BG1 par exemple connu donc l’arrivée de trois compagnons et une petite campagne stand alone en guise de nouveauté 1, promettant plusieurs heures de durée de vie en plus.

Côté technique, il n’y a eu guère amélioration que cela soit des textures ou animations entre le jeu d’origine et la EE. Le jeu a connu simplement une très légère rehausse pour se conformer aux standards de la période : passage sur des résolutions HD, support des format 16:9 ou 16:10, sans retoucher non plus aux menus qui manquent clairement d’ergonomie. La grogne des joueurs fut bien présente pour des éditions jugées plus que paresseuses et ne justifiant pas de repasser à la caisse.


Pourquoi nous parler de tout ceci alors qu’on s’intéresse à la version qui sort actuellement ? Car cette compilation reprend grosso modo à l’identique les EE sorties il y a 6-7 ans, « défauts » inclus.

Côté technique et visuel « on prend les mêmes et on recommence » ? Oui, comprenez qu’il s’agit donc d’un portage des plus basiques des éditions PC de 2012-2013. Oui, c’est ce qui était prévu et annoncé, c’est le seul moyen aujourd’hui de se faire les BG sur console mais il faut rester honnête et avouer : ça pique salement l’œil surtout sur une TV a grande diagonale et/ou 4K, bien que le rendu très oldschool peut avoir son charme. Les menus et l’interface sont tout sauf ergonomiques, et plus « up to date » du tout (bonjour l’angoisse pour apprendre un nouveau sort via 12165123 menus à enchainer haha).

Heureusement cette compilation tient des arguments bétons à commencer par une durée de vie démentielle. Il faudra des jours et des jours de jeux pour balayer chacun des jeux et leurs DLC. La narration de qualité reste toujours dans les références du genre. Le gameplay est également solide. Si vous venez de Pillars Of Eternity par exemple, vous serez en terrain connu car BG a clairement inspiré de nombreux RPG dont celui d’Obsidian.

La dimension RPG est également du lourd, avec ce qui a été la base de nombreux titres du genre encore une fois. C’est complet et c’est efficace, bien que pouvant faire un peu peur quand on débute le genre aux vues de la complexité (attention, pas en mal hein, mais là, nous sommes sur du vrai JDR et tout ce que cela inclut).

A noter qu’au moment du test, le jeu ne comportant aucun doublage FR, seuls les sous-titres dans notre langue étaient présents, ce qui est d’autant plus surprenant, sachant que la version PC contient bien cette piste audio. Le mode multi était également absent. Pour quelle raison ? Aucune idée…



MON AVIS :

N’y allons pas par 4 chemins : cette édition est clairement discutable sur la forme (le fond étant clair : un bon jeu reste un bon jeu). Certes, BG III arrive dans un futur plus ou moins proche donc proposer les anciens opus peut se comprendre. C’est quand même la seconde fois qu’on nous sert la même soupe, déjà source de polémique il y a 6-7 ans, à 50€ la totale svp : en plus du rendu, l’interface manque toujours d’ergonomie, le pathfinding un peu buggy de l’époque est toujours présent, etc.

Certes BG est un des piliers du genre, il propose un contenu colossal, un gameplay qui a servi de socle à tout une génération de RPG encore aujourd’hui, une narration assez béton également. La nostalgie c’est bien, mais cela à ses limites et de nombreux éditeurs devraient le comprendre (pour pondre de la nouvelle IP, de la nouveauté, y’a plus personne…)


Fan de BG, voici votre seul moyen d’y jouer sur console (dont la Switch où en mode nomade la technique doit moins faire mal).

Vous voulez découvrir le genre, sur console ? Je ne peux que vous suggérer d’aller faire un tour sur Pillars Of Eternity plutôt, trouvable en édition complète à 10 balles facilement. Il s’inspire des BG, une narration solide et un gameplay similaire mais une technique un peu moins vieillotte, ou attendez le 2 toujours prévu sur console.

Sur PC ? PoE encore une fois ou Tyranny pour incarner pour une fois un méchant pour ne citer qu’eux.

Si après cela, vous en voulez encore, que le rendu, le manque d’ergo dont peut faire preuve la réédition de BG ne vous effrayent pas, sautez donc le pas pour vivre au moins une fois Baldur’s Gate.

Pour ma part, la pilule a tout un peu de mal à passer pour une réédition à l’identique (hormis l’ajout d’un DLC) d’une sortie pas super bien accueillie pour un prix bien plus élevé qui plus est sur PC (trouvable au moment où j’écris à 40€, et il y a peu pour une petite 20aine d’euros).


Laisser un commentaire

Next Post

"Fortnite : Chapitre 2" : le jeu est donc bien de retour.

Alors qu’une grosse partie de la communauté semblait au bord du suicide collectif, Epic nous fait savoir que son titre […]
%d blogueurs aiment cette page :