[Avis PC] Earth Defense Force : Iron Rain

Véritable OVNI venant tout droit du Japon, la licence exclu Sony débarque dès à présent sur Steam pour proposer quelques mois après sa sortie PS4 le dernier opus en date sur PC. D3 Publisher confie aujourd’hui les reines au studio localisé à Osaka, Yuke’s, pour ce nouvel épisode de TPS dégommeur d’insectes. Reprenant habillement les codes des séries Z nippone, on se retrouve ici à déglinguer des fourmis ou des robots géants et autres joyeusetés. En gros, on se retrouve face à des ennemis qu’on pourrait voir dans les Power Rangers ou autres Bioman mais en masse. Habituellement réservé (ou longtemps exclu) au public japonais, cet épisode est pensé pour attirer le public occidental sur la licence.

Oui oui, on a un Godzilla-like devant nous !


Au lancement du jeu, nous découvrons directement la possibilité d’avoir les textes et menus intégralement en FR, ce qui n’est pas habituel dans la licence. Qui dit nouvelle mission pour l’éditeur dit moyen mis en place en conséquence. La narration, bien qu’assez kitsch, reste bizarrement plutôt sympa à suivre. Le tout est entre coupé de cinématiques et cutscenes assez loufoques.

Le bestiaire se montrera quant à lui assez varié avec pas mal d’insecte différents dont des cafards cracheurs de feu par une voie que nous vous laisserons découvrir, des crabes géants, des aliens ou autres robots de l’espace voir même des ennemis qui auraient pu sortir du dernier Godzilla ou Pacific Rim ! A première abord, cela à l’air totalement déconnecté, cela l’est soyons honnête mais bizarrement on se prend au jeu assez facilement.

Qui dit ennemis hors normes dit arsenal hors normes, et clairement D3 / Yuke’s n’a pas lésiné sur l’armurerie et capacité dispo allant du simple riotgun à la frappe satellite (si si, je vous jure) en passant par des rocket launcher, gatling etc.
Manette en main, cela peut se montrer quelques peu rigide dans la maniabilité notamment le dash, mais au final, le titre s’en sort relativement bien. C’est assez classique, cela n’invente rien mais couplé à l’arsenal dispo, au final, ça fait le café. Sans compter l’overdrive disponible qui fait tirer bien plus rapidement, boost les dégâts etc.

ho ma douce fourmi, que tu vas prendre cher !


Il existera différentes classes ayant chacune des particularités allant du mastodonte blindé à un perso tout droit sorti d’un cross-over d’Attack On Titan et Spiderman. Bien entendu, selon la mission que le joueur devra effectuée, certaines classes proposeront un avantage non négligeable.

Le mode solo occupera quelques dizaines d’heures avec une progression agréable, partagée entre nos différentes classes disponibles. Les objectifs ne seront, sur le papier, pas foncièrement ultra variée, mais au final entre les différents environnements, ennemis et stuff dispo, on arrivera toujours à s’amuser.

Le jeu est jouable en solo, en coop en ligne ou en splitscreen ! Il existe aussi des modes pvp mais je n’ai pas dû avoir de bol car le matchmaking tournait sans me trouver de partie.

Splitscreen en coop !


Le level design n’est clairement pas le point fort du jeu, du moins pas équitablement : certains levels se résumeront presque à suivre un couloir pour arriver à notre objectif final (même si, il sera possible de monter sur des toits etc) ,ce qui est assez dommage. Mais le titre nous proposera pas mal de décors différents : ville partiellement destructibles, plages, cavernes, etc.

Techniquement, le jeu manque un peu de peps sur PC au niveau des options dispos et c’est bien dommage : aucune résolution au-dessus de 1080p, locké à 60fps maxi, très peu d’options dispos pour modifier son rendu. Visuellement, le jeu reste correcte mais on aurait aimé pouvoir au moins monter la résolution pour profiter de notre matériel. Nous n’avons rien noté de particulier pour la partie son.

Lui, il rigole pas!



MON AVIS : UN DIVERTISSEMENT ORIGINAL.

Soyons clair : je pense que je n’aurais jamais acheté ce titre de par moi-même. J’avais des aprioris sur le titre qui font que je n’ai jamais cherché à en savoir plus mais ayant eu la possibilité de tester le jeu, je me suis « pourquoi pas ».

Alors certes, ce n’est pas LE TPS du siècle, ni le jeu qui fera dire « ouah » en le regardant mais au final, avec une narration hollywoodienne. Le jeu n’a réellement aucun de ces points pour lui. Mais en le consommant par ci par là, EDF est au final une petite surprise pas dégueulasse : éclater de l’insecte à la pelle via des roquettes, un tir satellite, exploser des robots à la gatling etc, c’est vraiment très fun.

Mignon mignon mignon


On ne se prend pas au sérieux, ça fait très série Z ou même plus loin mais on s’amuse et on rigole bien en jouant. Le gameplay est simple mais efficace, ça castagne dans tous les sens, le bestiaire comme les armes dispos sont assez variées.

Le jeu apporte une localisation, sur le texte uniquement, mais inexistante précédemment. Un effort sur la narration a été apporté et le joueur a la possibilité de jouer à 2 en splitscreen.

Après, cela peut vite se montrer répétitif et les déplacements peuvent être un poil lourd, la technique ne vole super haut notamment via pas mal d’option absente du jeu pour peaufiner le rendu. Dernier frein et pas des moindre : son prix. A 60 balles, je ne suis pas sur que beaucoup de joueurs aillent y prêter attention.

C’est frais, c’est fun, c’est bourrin, bref un bon petit divertissement qui sort de l’ordinaire pour nous occidentaux, si on arrive à payer un peu moins que son prix actuel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s