[Avis Switch] Stranded Sails Explorers of the Cursed Islands

Mélangeant survie et exploration avec un DA sympathique, le titre de Lemonbomb m’intrigua assez rapidement. Quand LaGeekRoom me proposa de tester le jeu, je me suis dit « pourquoi pas » ! Sortant totalement de ma zone de confort niveau type de jeu, je me suis donc lancé dans la version Switch du titre afin de vous donner mon avis.

Vous êtes le fils du Capitaine Charles. Avec tout son équipage, vous embarquer sur le navire de votre père afin de quitter votre ville et repartir de zéro ailleurs. Malheureusement, une catastrophe vous frappe et vous faite naufrage. Vous vous réveillez allongé sur du sable, seul. Votre première mission va donc être de réunir à nouveau votre équipage, et c’est ici que vous apprendrez les premières bases, avant toute chose.


Vous découvrirez de suite une ressource dont le gameplay va beaucoup, au final, dépendre : l’endurance. En effet, pour chaque action, déplacement, ou tout simplement avec le temps qui s’écoule, celle-ci diminuera. A vous de la faire remonter en mangeant / dormant.

Pour ses repas, il sera à vous d’en préparer grâce à la pêche et le jardinage qui vous fournira le nécessaire pour cuisinier vos plats. La pêche se présente sous la forme d’un mini jeux, assez simple et classique. Tenir son jardin ne sera pas très compliqué, vous disposerez d’une zone tracée où il faudra creuser, semer les graines et arrosé. Bien entendu, certains plants devront être replanté après chaque récolte.

Une petite composante craft sera aussi de la partie, afin de pouvoir fabriquer le nécessaire à votre aventure comme construire / réparer des objets (cordes, gouvernails par exemple). D’ailleurs, en établissant votre camp, vous découvrirez que chaque membre possède une spécialité / un métier qui lui est propre, pratique non ?

Qui dit craft dit bien entendu récoltes des matériaux de base, comme le bois qui devra être coupé. Vous trouverez également beaucoup de coffres dissimulés par ci par là. A vous de fouiller partout sur votre première ile pour faire le plein de composant.

La première ile ne recèle plus de trésor pour vous ? Allons donc en
découvrir une nouvelle pour trouver encore plus de loot et pouvoir de ce fait
compléter vos quêtes, continuer à peupler / améliorer votre camp etc. Tout le
scénario tournera autour de votre nouveau camp et de ses occupants, ainsi que d’une malédiction touchant l’environnement où vous vous êtes échoués.

Bien entendu, vous rencontrerez des ennemis en cours de jeu, mais la partie combat est des plus basiques et classiques et ne posera pas de difficulté du tout!

Sur le papier, le jeu a l’air donc de proposer un tas d’activité sympathique à faire, le journal de quête nous guidera bien tout au long de notre aventure avec une dose d’exploration, occupation au camp, loot à côté pour nous aider mais il y a un premier mais : comme noté plus haut, l’endurance vous posera de belles limites. En effet, celle-ci devra constamment être remontée via des repas / repos. Avant chaque exploration, il faudra donc passer par le boucle « cultiver / pêcher – cuisinier – manger / dormir ».

Bien entendu, vous pouvez emporter des plats avec vous mais qu’un nombre très faible. Le second point, lié au premier, est donc qu’explorer ces iles imposera un nombre conséquent d’aller – retour pour retourner au camp ressource votre endurance par du repos / nourriture qui elle-même consomme de l’endurance via la culture etc. Une petite routine s’installe donc amenant une certaine répétitivité dans les actions.

Côté visuelle, le titre est coloré et agréable à regarder. La bande son est également bonne et colle bien à l’ambiance.

MON AVIS :

Visuellement attrayant, Stranded Sails parait réellement intéressant sur le papier. Il se laisse jouer, on avance doucement mais surement, on explore, on cultive, on récolte, on craft etc. Débutant sur le genre, je me suis laissé aller à mes sessions de jeu qui ont été agréable. Sur la petite 12aine d’heures de jeu que j’ai mis à finir le titre, le seul vrai reproche que j’ai à faire au jeu et ces innombrables aller-retour lors de mes phases d’exploration pour remonter mon endurance surtout sur les 2-3 dernières heures.

Est-ce coutumier du genre? Comme dit, je n’en sais rien découvrant ce type de jeux, mais cela pourrait être rebutant pour certains.

Toujours est-il que l’expérience reste positive entre le nombre de AAA qui pullulent sur les derniers mois de l’année. Sa disponibilité sur une console portable est un bon atout également

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s