[Avis Switch] Pokemon Epée Bouclier : notre bilan


La sortie d’un jeu Pokémon est toujours un évènement surtout quand celui-ci débarque sur une console de salon pour un vrai RPG (pas de jeu de baston ou mini game cette fois-ci), jeu de ce type attendu depuis si longtemps. Après son annonce, le jeu a rapidement divisé suite aux déclarations des créateurs indiquant repartir sur quelque chose de « neuf » et que le Pokedex ne serait donc pas intégralement disponible. Ayant le jeu depuis bientôt 15 jours, nous avons donc eu le temps d’en faire grandement le tour et de vous donner dès à présent notre avis, garantie sans spoil ! 

Bienvenue à Galar, la nouvelle région dans laquelle nous allons incarner notre avatar, personnalisable et pas qu’un peu : choix du sexe, couleur de peau, cheveux, et par la suite il sera possible de changer de tenue (à gagner / acheter), coupe et couleur de cheveux etc. Nous parcourrons cette région avec notre rival et ami de toujours Nabil, avec comme objectif de devenir le nouveau maitre Pokémon, en détrônant Tarak, le frère de Nabil. 

Il nous faudra choisir un starter entre les trois écoles standards : eau, feu, plante. Votre rival, pour pas changer, en choisira un autre et nouveauté le troisième sera pris par le frère. 


Il sera toujours question de combattre les champions d’arènes afin de gagner les badges requis pour le tournoi finale, et affronter le champion ultime. Bien que la recette ici reste connu des afficionados de la licence, une histoire bien concrète viendra se glisser autours de la partie traditionnelle en concernant bien sur notre personnage qui sera au centre de la narration, avec la présence de pas mal de personnages secondaires plus ou moins importants, et assez travaillés. Ces champions auront une personnalité assez différente les uns des autres et seront croisés plusieurs fois chacun au cours de votre épopée. Point positif donc, on ne rencontre pas le champion juste pour le poutrer et ciao. Une petite nouveauté viendra également au moment de chaque arène avec des épreuves retravaillées pour atteindre le champion, et le tournoi finale se verra sous la forme d’un vrai combat façon dessin animé, en prenant place dans des stades.

Comptez un peu moins de 30 heures pour faire le tour de l’histoire et la suite de quête pour le légendaire de votre édition, en allant la majorité du temps tout droit.

La progression, en parlant d’elle, se montrera moins linéaire que précédemment, notamment grâce à la présence des Terres Sauvages. Alors que la majorité du jeu ressemble à ce que nous avons connu avec des donjons, zones plus ou moins couloirs (possédant quand même des chemins optionnels / annexes pouvant regorger de trésors), cette zone apporte un vrai plus via une région ouverte, vaste et variée.



Pas mal de chose sont faites pour améliorer / alléger l’expérience des joueurs et que cela soit un peu moins lourd. Le faites d’avoir regrouper les vendeurs de popo / pokeball, la banque PC et les soigneurs dans la même bâtisse en est un autre exemple.

Il sera possible, une fois un lieu-dit découvert, d’utiliser un système de TP permettant d’y accéder après un très court chargement. Il ne sera plus nécessaire d’aller dans un centre Pokémon pour accéder aux boites PC, qui seront à présent joignables de partout.

A noter la possibilité de zapper la partie « tutoriel » habituelle de la série où il est impossible de capturer un Pokémon avant une bonne heure de jeu. Ici, à plusieurs reprises, il sera possible de répondre au PNJ que nous connaissons déjà le sujet, et donc nous pourrons zapp’ ces parties axées et destinées au débutant de la licence. Encore un petit point, minime certes, mais qui va en ce sens.

En plus de proposer de nombreuses activités que nous vous listeront plus tard, les Terres Sauvages proposent plusieurs mini zones ayant chacune leur lot de Pokémons variant encore selon la météo qui sera elle aussi variable et dynamique : soleil, pluie, orage, grêle, brouillard ou tempête de sable peupleront votre périple dans cette zone ouverte. Bien sûr, chaque zone présentera un bestiaire d’un niveau différent, des Pokémons bien plus haut niveau se baladant librement (voir un lvl60, en face de nous, quand on est à peine 30, ça fait bizarre). Il faudra donc venir régulièrement faire son shopping ici !


Vos rencontres ne seront plus aléatoires mais visibles comme déjà dans Let’s Go. Vous verrez donc venir en avance les ennemis devant vous. Bien sûr, dans les hautes herbes, il arrivera que vous voyiez un simple « ! » synonyme de Pokémon vous ayant vu. En vous déplaçant doucement dans ces hautes herbes, les Pokémons ne seront pas en alerte, à l’inverse courir comme un dératé les fera fuir ou à l’inverse vous bondir dessus. A noter que vous pourrez également siffler pour attirer les Pokémons dans votre direction.

Pour la capture, du classique toujours avec des chances bien plus élevées de capturer le Pokémon sauvage ennemis en lui baissant grandement sa barre de vie. Bien entendu pour capturer vos bestioles, il vous faudra toujours des pokeball allant du standard à la master. Vos Pokémons gagneront toujours des niveaux pour monter en grade et débloquer au fur et à mesures des attaques et/ou évoluer. 

Le Pokedex comptera ici 400 membres, allant des générations 1 à 8 avec quelques nouveautés. Cette partie a fait mal à Game Freak lors de l’annonce de ce Pokedex, les joueurs voulant pouvoir capturer les 800 Pokémons, et surtout transférer les leurs d’un jeu à l’autre. Je trouve, perso, que se transférer toute une armada de légendaires déjà maxés dès le début du jeu tue réellement l’histoire, et tout ce qui touche au jeu, la progression etc. puis surtout, lors du passage GB/GB -> DS, je n’ai pas souvenir que nous ayons pu non plus transférer nos bêbêtes à ce moment-là, est-ce que cela avait provoqué une telle taulée? Bref, bullshit à mes yeux encore une fois.


Dans les terres sauvages, il faudra bien entendu aussi pouvoir se reposer entre les affrontements nombreux qui s’y présentent via notre pokecamping qui est aussi une nouveauté ! Vous pourrez jouer avec Pokémon afin d’améliorer vos relations (certaines évos / couleurs peuvent être sujettes à un prérequis de relation) ou préparer un curry via les baies que vous avez récupéré. Celui-ci se rajoutera à un Currydex (oui oui, vous aviez bien lu) où chaque recette apportera des bonus de type exp, récupération de PP etc. Il faut être honnête, cela n’apporte pas grand-chose au jeu, mais cela permet de couper un peu les séances de chasses intensives.

La dernière grosse nouveauté de ces Terres est bien sur l’apparition de raids Dynamax. Vous verrez à différents endroits des pierres rouges, avec de temps en temps un rayon plus ou moins gros qui en sort. vous y trouverez de l’énergie Watt et quand un rayon est présent un raid en plus. Sorte de méga évolution, ces adversaires présenteront des combats quelques peu différents. En contact des étoiles de vœux, vos Pokémons pourront eux aussi devenir plus gros (3 tours seulement pour nous, et un seul Pokémon de notre équipe) et proposer de nouvelles attaques. Ces combats se feront à 4 dresseurs (avec IA, ou autres joueurs) et auront 5 niveaux de difficultés. Bien sûr, plus le niveau étoilé est haut et meilleurs seront les récompenses car en plus de pouvoir capturer le Pokémon (au KO ici, chaque joueur pourra l’avoir) vous gagnerez différents items : baie, capsule DT, et bonbon XP ! Certains Pokémons auront même une forme particulière en Dynamax, il s’agit de Pokémon Gigamax !


En arène, il faudra donc bien jauger le moment opportun pour balancer notre forme Dynamax, pour l’utiliser au bon moment en notant que votre attaque de feu par exemple, quel qu’elle soit en combat normale deviendra la même attaque de feu en Dynamax.

En raid, les bas étoiles seront facile à faire même avec l’IA, les 5 étoiles par contre se montreront plus corsés et l’IA n’étant pas au top du top niveau choix de Pokémon / sort etc., il sera facile de perdre ce combat. Un raid Dynamax doit être bouclé en dix tours maxi, et à 3 morts maxi.

Votre Pokémon possédera d’ailleurs un niveau Dynamax, et plus celui-ci sera élevé et plus votre Pokémon enverra du lourd une fois transformé. Bien entendu, vous ne pourrez pas dynamaxer vos Pokémons n’importe où, seul en raid Dynamax ou en arène vous pourrez (cela serait trop facile sinon).

A chaque pierre rouge et raid fait, vous accumulerez donc des Watts, qui peuvent être échangés contre des items plutôt bons chez un PNJ dans les Terres, items qui changent régulièrement.


Ces Terres apportent donc un joli côté aléatoire (quelle météo + quelle heure de la journée = Pokémon dehors différents / raid Dynamax ? si oui, qui est dedans et à quel lvl / les hauts levels qui se baladent etc.) qui donnent un petit coup de boost a jeu. On se verra souvent venir y faire un tour, chasser les nouveautés, se faire des raids au passage etc.

La difficulté du jeu s’avère par contre assez faible, vous devriez rouler assez facilement sur les arènes, surtout vu la quantité de Pokémons et affrontement dispo (les Terres seront vues avant la première arène …). Contrairement aux anciens jeux où nous avions tous plus ou moins la même config (starter exclue) à la première arène faute de diversité avant, ici vous aurez un choix déjà des plus conséquents de bestioles à porter de capture. Il ne sera pas rare de vous voir arriver dans une arène avec pas mal de niveaux déjà au-dessus (merci le partage d’exp, et les bonbons EXP obtenus en raid) et à pas mal de moment, un PNJ vous soignera après un ou deux affrontements un peu plus corsés avant le suivant.

La composante online, quant à elle, est en demi-teinte. En local, rien à faire, le jeu détectera les consoles à proximité. Des notifications (dans le menu Comm-Y) apparaitront toute seule pour vous donner qu’une personne à capturer un Pokémon, lance un raid etc. il sera possible de rejoindre d’un simple clic sur Y et de lancer l’activité sur la notification. Pour les échanges ? Idem, les consoles se captent toute seule. Il est même possible de se voir sur la map du jeu !


En ligne, sur internet par contre, c’est une autre histoire : time out lors de recherches, des échanges où on chercher à joindre un ami, et un invité surprise s’incruste (bah oui, on peut chercher un échange via un code à 4 chiffres …genre on est 9999 à jouer avec chacun un code unique que personne prendra …) et la stabilité du réseau est un peu moisi… Sérieusement, c’est toujours une honte cet online payant en bois chez Nintendo !

A noter, en activité annexe, l’existence toujours de la pêche et de pokemissions où vous pourrez envoyer vos poké travailler pour leur rapporter de l’exp en activité annexe tout comme des courses de velo par exemple aussi pour avoir quelques petits à côtés, avec toujours la possibilité de créer des oeufs en jeu !

En contenu end-game il y aura donc de quoi faire, entre farmer le poke/Currydex, les shinys par la suite, les défis et combats dispo en end game évoqués dans un autre poste et les raids / affrontements en ligne bien sûr. La durée de vie devrait donc exploser ici.

Le dernier point concernera le côté visuel, suite au passage du monde « 3DS » à la console de salon. Globalement, la patte artistique est jolie, le titre nous offrant des ambiances, villes et biomes variés et possédant tous une identité propre. Les Pokémons ont un rendu sympathique, et des coloris plus simple et moins tape à l’œil pour la majorité d’entre eux que sur les précédents jeux 3DS.

La technique connait un gap forcément, la Switch ayant plus de patate que nos 3DS. Le jeu proposera quelques moments sympas à regarder, un rendu de l’eau par exemple des plus correctes pour la machine. En mode nomade, le jeu restera propre et fluide en toute circonstance, le mode docké pose quant à lui quelques problèmes notamment un aliasing assez prononcé et du poping / clipping. Les animations des personnages auraient mérité un peu plus de boulot, tout comme les Pokémons dont certains utilisent des mouvements des plus old-school. Il y a du mieux, assurément, mais je pense que les dev’ peuvent encore améliorer cette partie sans soucis.



MON AVIS : un excellent Pokémon assurément.

Malgré quelques « loupés » ou drama (dont je n’en ai strictement rien à faire perso), ce Pokémon est un excellent cru. 

La nouvelle région est bien foutue, on prend plaisir à parcourir ce monde. La durée de vie est correcte pour retourner l’histoire qui se suit bien et proposera quelques surprises inhabituelles dans la série, même si un peu plus de challenge à ce niveau-là aurait été le bienvenu. Le contenu post-fin reste conséquent notamment via les Terres Sauvages blindées de nouvelles choses chaque jour, les raids Dynamax ou la tour de défis.

Game Freak a essayé d’apporter pas mal de modifications et nouveautés pour insuffler une nouvelle dynamique à leur jeu, sans prendre de risque énorme mais cela reste efficace, tout en allégeant quelques points qui pouvaient être un peu lourd par le passé (puis enfin autre chose que la team Rocket aussi haha).

Techniquement propre en nomade, et correcte en docké, la DA soignée et efficace fait plus que le taff. Le Pokedex bien fourni pour un nouveau départ allie les anciens et les nouveaux d’une belle façon avec notamment des formes de Galar (Smogogo ❤) qui peuvent se montrer tiptop. 

Même en ayant claqué déjà les 50h+ de jeu, je prends toujours plaisir à le lancer chaque jouer pour aller chasser, raider, etc.

Pour un premier épisode Switch, j’en fais donc un bilan positif. Bien sûr, le prochain épisode devra aller plus loin et apporter quelques ajustements pour amener le titre à un pallier supérieure mais aujourd’hui, fan de Pokémon, vous pouvez aller les yeux fermer sur cet épisode qui vous promet des heures de jeux agréables sur Galar.

Un commentaire

  1. Je pense ajouter la Switch à ma collection de consoles. Du coup, je cherche des titres qui pourraient me plaire sur ce support et c’est le cas de Pokémon Epée Bouclier. Le tout premier opus de cette franchise auquel j’ai joué était sur la Game Boy Advance et j’en ai que de bon souvenir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s