Le marché français en 2019 : les chiffres du SELL sont là

Gh0stCrawl3r


Le SELL vient de diffuser son étude du marché du jeux vidéos en France pour l’année 2019. Nous allons partager certaines données et les commenter, nous allons nous apercevoir de pas mal de chose sur lesquels nous avons déjà parlé dans d’autres dossiers, notamment celui à la course à la puissance, sont bien réelles …

Commençons par un chiffre d’affaire global, en très légère baisse vis à vis de 2018 (4.8 milliards vs 4.9 milliards), majoritairement portée par le monde console (software + hardware) qui représente plus de 50%, s’en suit ensuite le jeu mobile avec plus de 25%, et pour finir le monde PC avec environ 20% (hardware et software toujours inclus). Nous voyons donc clairement ici que le support censé être le plus costaud (sur le papier bien sur, car sur Steam on voit bien que les CG les plus répandus sont datées et de mid voir entrée de gamme) est le plus faible niveau apport au CA, le « soft » gaming étant bien présent avec la dynamique de la Switch et surtout du jeu mobile !

Côté hardware pure, partie console, le CA a chuté sur 2019, malgré la grande forme de la Switch qui fait toujours des étincelles. Nous sommes dans un phénomène de fin de gen, rien de réellement anormal ici. Bien entendu, ces ventes de hardware console sont quasi exclusivement pour de la console de salon (la Switch y est inclus), la seule réelle dernière console portable restante sur notre marché est la 3DS dont sa fin de vie est clairement engagée comme nous le soulignions déjà il y a plusieurs mois tape tout de même 15% environ. Rien d’anormal globalement pour le hardware, il suffit de suivre un peu l’actu du JV pour comprendre le phénomène.

Pour la partie Software pure, nous gardons le même ratio / classement avec le monde console à 50%, le mobile à quasiment 40% et le monde pc bon dernier à 10% et quelques. Encore une fois, le support soit disant « master race » se fait littéralement explosé et caracole en dernière position sur le CA généré. Certes, le piratage bien plus répandue sur PC que sur console est là, mais cela ne changerait clairement pas le classement et je ne suis pas persuadé que la part PC doublerait non plus.

Nous voyons régulièrement les jeux se plaindre du démat, que la partie physique est plus importante et pourtant, la situation en France est tout le contraire avec le démat représente aujourd’hui plus de 40% du CA partie « software », tout juste talonné par la partie mobile (elle aussi démat finalement) à 40% quasiment, et le monde physique qui descend à 20% au niveau part de marché sur le CA.

Pour la partie console, le physique est pourtant moins chère que le démat notamment grâce aux offres imbattables Fnac, Amazon et autres Leclerc et Auchan et pourtant le démat gagne bel et bien la guerre en 2019. Nous pensons bien sur au jeu « demat only » qui impacte le marché, le partage de compte et stores étrangers qui doivent bien aider sans compter les gamepass, abonnement et autres DLC / MT d’ailleurs et autres ! Sur console spécifiquement, le demat approche aujourd’hui les 60% de part de marché (sur PC, on est quasi à 100% comme dit plus haut), ce qui est dans l’ère du temps de la consommation (que cela soit musique, vidéos etc).

Parlons jeu à présent où sur le top 20 FR , nous trouverons 13 jeux Switch soit quasi 2/3 et une suprématie encore une fois de Fifa qui approche des 1.2M d’exemplaires vendues pour son opus 2020, alors que le second du classement (Call Of Duty MW) dépasse timidement les 650 000k exemplaires (dont 550 000 sur PS4 !!). Il se vend donc quasiment un Fifa20 tout les 5 jeux vendus en France en moyenne ce qui est tout simplement énorme.

Sur les jeux non Nintendo, ce que nous pouvons retenir :

  • une seule exclu : Days Gone pour Sony
  • deux nouvelles IP uniquement : Days Gone et Star Wars Jedi Fallen Order
  • 5 suites ou opus annuels : Fifa x2, Call Of Duty, Read Dead Redemption, GTA
  • GTA V s’est vendu quasi autant que RDR2 (bon ok, les promos à 10-15€ aident) sur l’année
  • Fifa 19 est 15eme
  • Pokemon Epée a fait 50% de plus grosso modo que Bouclier
  • Death Stranding qu’une partie de la presse nous vendait comme LE jeu de l’année, le GOTY, une œuvre de puriste et de « vrai » uniquement n’est pas présent dans le classement
  • Le GOTY Sekiro n’y figure pas non plus



Le classement « top PC » lui mentionne Sims 4 et Farming Simulator en tête, alors que sur mobile l’argent passe est généré principalement par Clash of Clans !

En terme de DL unitaire, Mario Kart Tour est suivi par Brawlstars en app gratuite sur mobile, alors que côté payant nous avons Minecraft en tête des DL!

Dans tout cela, ce que je retiens personnellement :

  • Nintendo se fait souvent troller pour son hardware à la rue pourtant la Switch tient une forte dynamique niveau hardware et surtout niveau jeux plaçant 13 titre dans les 20 plus grosses ventes de l’année, ce qui va clairement à contre courant des chiffres marketeux que les constructeurs nous balancent toujours pensant que c’est la prio du gamer.
  • une seule exclu, dans les jeux restants, pour chez Sony.
  • la Xbox One flop sévèrement en ne plaçant qu’un seul jeu dans les top20 par support (Fifa 20, 17eme avec 150 000 ventes, soit un Fifa 10 quasiment).
  • les joueurs gueulent contre le démat, privilégiant le physique d’après leur dire, mais dans les chiffres (bon ok,y a les abo aussi dedans) ca montre une direction différente.
  • ca gueule aussi sur les DLC / MT, et pourtant, le jeu mobile par exemple pète 40% du CA généré cette année, sachant que beaucoup sont des F2P blindés au cash shop et dans le pourcentage de démat consoles sont aussi présent les DLC, season pass, lootbox etc.

Laisser un commentaire

Next Post

GoG modifie sa politique de remboursement

La plateforme de jeux PC affilié à CD Projekt RED informe sa communauté des modifications des conditions de remboursement. Ils […]
%d blogueurs aiment cette page :