Que vaut Pokemon Donjon Mystère sur Switch ?

Gh0stCrawl3r
Pokemon Donjon Mystère


Annoncé dans un Nintendo Direct début d’année, Pokemon Donjon Mystère Equipe de Secours DX est passé entre nos mains. Alors que le jeu est initialement sortie sur Gameboy Advance puis sur DS il y a 15 ans, le jeu ressort donc dans une édition « remake » sur Switch. Après notre petit gameplay, il est temps de faire le point. Que vaut ce remake ?

UN JOUR JE SERAIS LE MEILLEUR …

Pokemon et non dresseur! Contrairement aux jeux habituels de la licence, exit le dresseur qui veut les attraper tous. Vous incarnerez ici un (des) pokemons, dans un jeu d’un tout autre registre. En effet, Pokemon Donjon Mystère (on va l’appeler comme cela) est un « dungeon crawler ». Chaque fois que vous entrerez dans un donjon, oubliez vos acquis. En effet, chaque donjon sera à chaque généré de façon totalement aléatoire. La seule infos connue au finale sera le nombre d’étage à parcourir une fois celui-ci déjà connue. Chaque run présentera un cheminement et agencement différent. Il en est de même pour les emplacement d’ennemis, loots et bien sur sortie!

IL ETAIT UNE FOIS UN POKEMON.

Au lancement du jeu, le titre posera un certain nombre de question au joueur (un panel différent à chaque game) . Le jeu invite le joueur à répondre avec franchise. A la fin de cette étape, le jeu déterminera quel Pokemon nous sommes. Bien entendu, il s’agit uniquement d’une suggestion. Après cela, le joueur choisira son compagnon. Ce choix est important car cela formera l’équipe principale du jeu, pour la plus part du contenu notamment l’histoire.

Nous apprenons alors que nous sommes en réalité un humain, qui a été transformé en Pokemon en plus de devenir amnésique. Nous nous réveillons donc ici, à côté de notre nouveau compagnon loin de tout souvenir. Notre première mission arrive de suite : un Papillusion demande de l’aide pour sauver son Chenipan. C’est donc ainsi que nous créons notre équipe de secours ! Les deux premiers donjons servent plus de tutoriel qu’autre chose avec l’introduction en cours de route de la ville Pokemon, qui sert de hub : banque, dépôt d’objet, marchands, etc et bien entendu panneau de quête comme tout bon RPG qui se respecte.

Des séismes ont lieu régulièrement, les éléments se déchainent. Les pokemons deviennent agressifs. Tout semble lié. Notre équipe de secours essaiera de découvrir les raisons de ces bouleversements, tout en cherchant les causes de la transformation de notre héros.

La narration, bien que basique, est amusante à suivre et le dénouement (bien qu’en partie visible) réservera une ou deux surprises. Le monde est victime de nombreux désastres et catastrophes naturelles (tiens cela me rappelle quelque chose).

RPG UN JOUR.

Comme tout jeu Pokemon, il sera toujours question de leveling ici. A l’identique des précédents titres, nos petites bébêtes débloqueront de nouvelles compétences et gagneront des statistiques. Côté évolution, cela ne sera pas pour tout de suite, il faudra que le joueur ai fini le titre pour les débloquer.

Des items à ramasser (ou en récompense) pourront également être utilisés pour monter de level nos pokemons.

Dernier moyen de monter en puissance nos pokemons : le dojo Makuhita. Il sera possible de faire des entrainements pour un pokemon bien précis. Cela aura pour effet des montées de lvl plutôt rapide (un ticket A par exemple assure un niveau par run de 55 secondes, avant le niveau 30 par exemple).

RECRUTONS DES COEQUIPIERS.

Nous sommes deux dans l’escouade de secours au début. Il sera question de recruter de nouveaux compagnons lors de nos aventures. Alors que nous vainquons un adversaire, il arrivera que celui-ci veuille nous rejoindre. Celle aura un effet immédiat et nous groupe comptera un membre en plus. Une fois la mission / donjon fini, celui-ci pourra nous rejoindre définitivement, à condition de posséder le bon camps. En effet, chaque pokemon aura besoin d’un camp spécifique pour pouvoir rejoindre notre équipe.

Chaque camp pour accueillir uniquement certains pokemons. Ces camps sont également à acquérir en ville. Ils possèdent également une capacité maximale. Il faudra peut être des fois mettre des occupants dehors.

Bien entendu, leveler nos pokemons est une chose. Il sera aussi possible de monter en level notre équipe de secours. Chaque mission secondaire rempli nous donnera des loots, voir des recrues, et de l’argent tout. Nous engrangerons aussi de l’expérience appelée réputation. Cela aura pour effet de faire monter le niveau de notre équipe. A chaque level pris, nous pourrons avoir plus de quête active en simultanée, ou un plus grand sac par exemple. Cela pourra faciliter notre vie en jeu.

ALLONS EN DON-JON : GAMEPLAY.

En mission, à chacune de nos actions (déplacement, action, consommable pris etc), le monde agira aussi d’une action. Comprenons cela : je fais bouger mes pokemons de X case, tous les ennemis présent feront x actions aussi. Le jeu étant au « tour par tour », le monde sera statique si nous sommes inactifs aussi par exemple.

Les affrontements se feront par deux biais : pression de la touche A, notre leader attaquera avec l’attaque la plus préconisée. Sinon, une pression sur ZL ouvrir le menu des compétences disponibles (4 comme d’habitude sur Pokemon). Chaque compétence possédera des PP, pour rester sur du classique. Les affinités seront également toujours de la partie .

C’est classique, simple à prendre en main (mais attention, énormément de subtilités). Ce n’est pas casse tête, et on s’amuse à tester des combos, des équipes diverses etc. De nombreux objets sont utilisables en donjon comme des fruits pour régénérer sa vie, ses PP ou son endurance par exemple.

Notre escouade comptera 3 membres principaux dont un leader, qu’il sera possible de changer avec la touche « + ». C’est d’ailleurs ce leader que nous contrôlerons, l’IA s’occupe du reste. Avec les recrues trouvées en donjon, nous pourrons monter jusque 8 (l’IA s’occupera des ces recrues supplémentaires, le joueur ne pourra pas les contrôler).


L’ENDURANCE, LE NERF DU COMBAT.

Ces donjons regorges de trésors mais aussi d’ennemis en tout genre. Certains seront assez long et demanderont une bonne gestion de notre ressource « endurance ». A chaque action, l’endurance de notre leader chutera doucement mais surement. Il faudra réussir à finir les donjons avec l’endurance au dessus de 0 pour nos trois pokemons. Bien sur, celle-ci pourra être remontée via des pommes en donjon. En cas de défaite, nous perdrons l’intégralité du contenu de notre sac ainsi que l’argent que nous avons sur nous.

D’ailleurs, il arrivera que le tuning de la difficulté soit un peu pétée. Je pense à quelques ennemis / attaques qui vont OS Nos pokemons même en étant bien préparé.

CONTENU ET POST-GAME DE POKEMON DONJON MYSTERE.

Niveau contenu, il m’a fallu une quinzaine d’heures pour voir le bout du jeu. J’ai passé un peu de temps en optionnel au début de l’aventure, avant d’aller à l’essentiel. La difficulté est correcte, sauf sur les deux derniers donjons où celle-ci prend un bon créneau au dessus. Le contenu annexe, quant à lui, est quasi infinie. Chaque mission fixera l’objectif, la récompense, le donjon ciblé et sa difficulté.

Une fois le générique passé, le sérieux approche. Nous aurons enfin accès aux évolutions de nos pokemons entre autre. Le jeu ouvrir alors la chasse aux différents légendaires, en plus de ceux croisés dans l’histoire ou encore les fameux Shiny.

De nouveaux donjons, hardcore allant jusque 99 étages, feront leur apparitions et mettront à mal les plus aguerris d’entre nous. Et bien sur, remplir son Pokedex sera la derniere option avec pas loin de 400 pokemons à recruter !

En gros, des dizaines d’heures de jeu en perspective.

TECHNIQUE ET « MULTI ».

Pokemon Donjon Mystère arbore une patte graphique très agréable, douce et enfantine. J’ai personnellement adhéré au design et la DA du jeu, et la bande son est entrainante (bien qu’un peu redondante par moment). Le titre n’a pas posé de problème visible en jeu, du genre ralentissement ou autre. Après, au vue du rend, bien que jolie, simple encore heureux me dit-on.

Le jeu possède une partie « multi » mais pas comme nous l’entendons. Vous pouvez être secouru / porter secours à d’autres joueurs sur les donjons loupés. En cas de succès, les deux joueurs recevront des petits bonus et récompenses. En gros, il existe une composante réseau, mais pas dans le format traditionnel. Il aurait pu être marrant que chaque joueur dirige un membre de l’équipe de secours.

LES NOUVEAUTES ?

Bien que je n’ai pas fait le jeu d’origine, je suis allé à la pêche aux infos. Les nouveautés sont en partie liés au Pokedex ( quelques ajouts, et les mega évolutions).

Le jeu a connu quelques simplification, je pense notamment à l’attaque auto via la touche A ou le fait que tous les ennemis et loots de l’étage sont visibles sur la map. Le fait de pouvoir changer de leader en cours de donjon avec « + » est également à lister dans ce rayon de news.

Comment ne pas lister non plus le dojo Makuhita qui permet de leveler ses pokemons assez rapidement, selon les tickets en notre possession.



LE BILAN POUR POKEMON DONJON MYSTERE.

Je n’avais pas fais les opus Game Boy / DS, le jeu m’a donc été très agréable. L’histoire, bien que « simple », s’est laissé suivre sans aucun mal. J’ai même eu quelques rebondissements dont je ne me doutais pas forcément.

Le gameplay, simple à prendre en main, donnera tout de même du retord aux joueurs désireux de monter leur capacité au maximum via des subtilités sur le terrain sympathiques (la gestion de la distance notamment).

Le contenu en jeu est conséquent, et le postgame est fourni comme il se doit. Dommage que la difficulté soit par moment un peu à l’ouest, et que le gap « toute l’histoire » / « deux derniers donjons » n’ai pas été lissé un peu pour que cela soit plus doux / régulier en montée en puissance. La DA est soignée, la bande son est dans la très grande majorité au top.

Bien sur, un défaut pointe le bout de son nez directement : Pokemon Donjon Mystère est « répétitif ». Alors que ce facteur est inhérent au genre, le jeu nous proposera des typologies, environnements, et donc bande son, différentes pour avoir une vrai impression d’avancer et d’être autre part.

L’autre point, il s’agit encore d’un remake. Certes, de bonne facture, avec quelques add de features symapthique et une durée de vie de ouf mais il en reste que… Cette gen est bien trop touchée par ce phénomène qui doit donc être souligné.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai apprécié le jeu tout de même, j’ai passé de bons moments dessus et y retournerait surement régulièrement. C’est addictif, tout mignon, le temps passe vite sur Pokemon Donjon Mystère. On est vite absorbé dedans et les défis proposés en postgame nous maintiennent devant la console.

Est-ce que ces nouveautés suffiront pour les anciens joueurs ? A vous d’en juger, vous savez tout à présent.

Laisser un commentaire

Next Post

Final Fanasy VII Remake en avance ?!

Alors qu’il y a quelques jours Square disait qu’un retard était possible sur les livraisons, Final Fantasy VII Remake pourrait […]
Final Fantasy VII Remake Playstation 4
%d blogueurs aiment cette page :