Element Space : test du tactital / RPG

Gh0stCrawl3r
element space test


Développé par SixthVowel, Element Space est le premier jeu du studio. Après un early access et sa sortie sur PC en Février 2019, le titre a débarqué sur console il y a peu, édité par Blowfish. Element Space est un jeu tactital au tour par tour, saupoudré de jeu de rôle, dans un univers futuriste / sci-fi.

C’est sur Xbox One (S et X) que nous avons testé le titre. Fan des jeux du genre, c’était donc avec joie que je me suis lancé dans le Element Space. 



UN UNIVERS FRAGILE.

2199, l’univers a connu des guerres multiples et la paix est des plus fragiles. Plusieurs factions sont en alertes, prêtes à se bondir dessus et voulant toute le contrôle de notre « monde ». Nous incarnons le capitaine Christopher Pietham et sommes sur une plateforme spatiale quand un groupe de terroriste appelée Tempête commet une attaque qui va remettre en cause cette paix.

L’univers futuriste créé est attrayant et fera voyager le joueur dans différents environnements, et planètes. L’histoire s’est laissée suivre durant les 13-14h passées en jeu, et proposera quelques rebondissements et intrigues plaisantes. Element Space devrait trouver assez aisément des adaptes pour un voyage scifi, grâce à une écriture plutôt qualitative. 

La DA type cartoon est également de bonne facture. Bien sûr, le rendu global mis à côté des cadors actuels risque de piquer un peu. Je pense aux séquences dans le vaisseau, ou quelques animations, mais pour un premier jeu, à un peu plus de 20€, nous nous y retrouvons tout de même.



NOS CHOIX FACONNENT LE MONDE.

Dès les premiers dialogues, nous aurons plusieurs réponses disponibles. Ces choix détermineront toute une facette de notre personnalité. Un logo apparait d’ailleurs à côté de chacune des réponses. Dommage de ne pas savoir en avance à quoi cela correspond, à nous de deviner / estimer l’effet. Ces notions pourront être par exemple l’humanisme, l’indépendance ou la bureaucratie.

Cette dimension est assez connue des joueurs de C-RPG d’Obsidian ou Larian par exemple. Nos réponses façonneront donc notre personnage mais aussi les relations que nous avons avec les personnages que nous rencontrerons.

Cela pourra créer des situations différentes d’un run à l’autre. Le joueur pourra orienter ce conflit galactique dans le sens qu’il souhaite selon ses choix. Cela promet donc une rejouabilité certaines, comme les autres titres du genre.

A noter que l’intégralité des textes sont doublés en anglais, et que nous aurons le choix de la langue pour les menus tout comme les sous-titres. La qualité de la traduction est globalement bonne. Il m’est arrivé à plusieurs moments que les textes restent en anglais le temps d’un ou deux textes. C’est dommage, surtout que le jeu étant déjà sortie sur PC, cela aurait surement pu être évité.



GAMEPLAY.

Les affrontements se déroulent au tour par tour. A l’inverse de l’excellent Ash Of God, il sera ici question d’un gameplay Classique. J’entends par là que nous gérerons l’équipe complète sur chaque tout, et l’ennemi en fera ensuite de même. Chaque personnage disposera d’un budget de point à dépenser : des points primaires pour les capacités et attaques, et les points secondaires liés au déplacement. Pour le déplacement, il sera possible d’aller plus loin que prévu en consommant les deux ressources. Au joueur de choisir l’ordre de ces actions et l’ordre des unités. Il sera possible de bouger un peu la première unité, tirer avec la seconde, revenir à la première pour actioner une capacité, partir sur la troisième etc.

En partie, les objectifs ne se résumeront pas à simplement annihiler tous les ennemis à chaque mission comme c’est souvent le cas. Il pourra par exemple être question de survivre un certain moment à des vagues d’ennemis, d’arriver à un point d’extraction tout simplement sur la map.

element space test

La gestion des capacités, des objets de soin et des munitions sera primordial en jeu. Les premiers affrontements pourront se montrer un peu rude, mais une fois le système pris en main c’est un régal. Nous prenons plaisir à élaborer des plans sur la comète pour remplir nos objectifs. Le système de couverture est plaisant également, bien que connue. Nous pourrons nous cacher, intégralement ou partiellement, derrière un objet. Attention tout de même car celui-ci peut être détruit.

Manette en main, c’est assez intuitif à prendre en main, mais le curseur fera des siennes. Régulièrement il n’ira pas assez ou trop loin, le tout manquant un peu de précisions et demandant de s’y reprendre plusieurs fois pour qu’il aille où nous voulons. En phase de shoot, la caméra aura souvent tendance à se mettre dans un angle cachant une partie de l’action. Certes, cela ne gêne pas réellement, le shoot étant géré par l’IA mais cela aurait surement pu être évité.



BILAN : une belle petite surprise.

Fan des jeux de tactiques / tour par tour du genre, je n’ai pas mis longtemps à me décider à tester Element Space. Bien qu’il ne soit pas sans défaut (notamment le curseur imprécis par moment, ou une caméra qui ne se positionne pas toujours bien), le titre de Sixth Vowel m’a plu.

L’univers, axé scifi, cumulé à une DA sympathique, propose une expérience intéressante. Certes, vis-à-vis de la concurrence, la durée de vie peut sembler moindre mais grâce à son système monde changeant selon nos réponses et actions, la rejouabilité s’annonce des plus correctes.

La difficulté est bonne, et plutôt juste, forçant le joueur à bien réfléchir à ce qu’il va faire. L’adaptation à la manette est également bien foutue et intuitive. Le role play sera à assurément la valeur sur du jeu avec la narration.

Novateur et Classique à la fois, Element Space est donc un jeu à découvrir, surtout à la vue de son prix (22,49€).


Laisser un commentaire

Next Post

"Giraffe and Annika" annoncé par NIS America

Le nouveau titre de NIS America, nommé « Girafe and Annika », vient d’être daté. La sortie est prévue le 28 Aout, […]
%d blogueurs aiment cette page :