Découvrons l’édition spéciale de Xenoblade Chronicles Definitive Edition

Gh0stCrawl3r






A défaut de pouvoir vous proposer un test Day one, je vous partage quelques photos de mon édition spéciale du jeu « exclu » Switch (exclu c’est un grand mot … Wii, 3DS et Wii U sont passées avant) :
Xenoblade Chronicles Definitive Edition.




Le packaging en impose et en jette pas mal. Le tout est sobre en extérieure sur une fond noir, avec l’épée mythique du jeu : Monado. Le feuillet autours de la boite indique le contenu du pack qui est bien fourni. Allons découvrir cela ensemble.




Dès l’ouverture de la boite, nous tombons sur le jeu, et son steelbook. Celui est plus sympathique à l’oeil, et nous trouvons à l’intérieure le code pour la bande son au format digital, code à entrer sur ce lien. Il suffira de choisir son pays, se connecter à son compte nintendo et le tour est joué !


Je trouve dommage de ne pas avoir la possibilité de tout DL en un fichier type zip. Il faudra cliquer sur les 20 liens dispos, au format wav (800mo environs)




En ôtant la partie cartonnée où étaient logés jeu et steelbook, nous tombons sur le vinyl. Son sleeve reprend les couleurs du jeux, tout comme le vinyl. Ancien dj ayant connu l’âge d’or du vinyl avant l’arrivée du numérique, j’apprécie particulièrement cette pièce de collection des plus jolie. Nous y trouverons 12 des 20 pistes qui composent cet OST.




Nous trouverons également un poster, de taille imposante, sur le thème du jeu. La Fnac offrait un poster à la précommande, il s’agit du second, gris.Le second poster, gris, est celui offert lors de la précommande à la Fnac. Nous noterons une jolie différence de design et choix entre ces deux posters. Pour vous donner une idée, le poster coloré est posé sur une table de salon de jardin en résine… pas petit le poster quoi !





Pour finir cet unboxing, sous le dernier séparateur en carton, nous trouverons l’artbook. Celui est long, et surtout épais (dans les 240-250 pages). Exit la pochette en carton comme our Fire Emblème ou Link’s Awakenings mais le contenu est réellement plus conséquent et l’ouvrage massif. Le quelques dernières pages contiennent d’ailleurs des story boards du jeu.





Pour un prix conseillé de 99€, ce coffret collector de Xenoblade Chronicles Definitive Edition est une vrai réussite. Le Fire Emblème notamment était également de bonne factures, mais le contenu ici est réellement qualitatif et quantitatif. Quand je regarde mon édition spéciale du dernier Zelda à côté, elle fait pale figure.

Alors certes, le jeu est un remaster (4eme sortie du jeu …), mais quitte à payer le jeu, autant rajouter un peu et prendre cette édition qui est permis les plus belles et fournis sur Switch à ce jour !

Et vous, allez-vous faire Xenoblade ? Si oui, aviez-vous tapé la collector aussi?




Laisser un commentaire

Next Post

Notre vengeance est achevée sur Man Eater - notre test

Dévoilé lors de l’E3 2018, Man Eater (développé par Tripwire) avait fait sensation. Dans la peau d’un requin, sur un […]
%d blogueurs aiment cette page :